Archives Mensuelles: septembre 2012

Finition noir opaque du corps de la bass (finishing the bass body in solid black)

La finition est comme la cuisine. Tout dépendant ce que l’on veut cuisiner, les ingrédients et les étapes changent. Voici ma recette pour une couleur opaque avec des produits en aérosol disponibles en quincaillerie.

Recette :
1-appliquer à la spatule le Mastique de carrosserie de voiture Bondo pour trous et égratignures
2-sabler uniformément au 220
3- appliquer une canne complète de primer blanc en couches minces
4-sabler presque toute l’épaisseur du primer (ou jusqu’a l’obtention d’une sur face lisse) avec du papier 220 sur cales à poncer souples
5-vaporiser 3-4 couches de peinture en attendant 20 min entre les couches, laisser sécher 24h
6-vaporiser 4-5 couches de laque, laisser sécher 24h
7-sablage de niveau de la laque au papier 220 sur une cale plate
8-vaporiser 4-5 couches de laque, laisser sécher 24h
9-sablage de niveau jusqu’au papier 600, laisser durcir 30 jours
10-polir la surface avec une meule de coton ou à la main jusqu’au niveau de brillance désiré

20120911-191526.jpg
Résultat à venir, il faut que je pratique sur des retailles.

20120926-230718.jpg

20120926-230726.jpg

20120926-230735.jpg
Le primer sert à faire un fond lisse, de couleur uniforme et adhérant pour la peinture. J’applique le primer en plusieurs couches minces pour ne pas avoir de coulis et la couche commence à recouvrir complètement la pièce seulement après 4 couches. J’ai appliqué la canne au complet et 24h plus tard je sable au 220 une bonne partie du primer pour avoir une surface parfaitement mince et lisse pour recevoir la peinture.

20121001-173027.jpg

20121001-174942.jpg
3-4 couches de peinture

20121002-015100.jpg
Une couche de laque fraichement vaporisée

20121014-165454.jpg

20121030-003705.jpgLa basse as été sablée au papier 600. Prochaine étape le sablage final et le polissage.
Pourquoi ne pas en jouer pour le moment! (plus le bois vibre, plus l’objet devient instrument de musique.)

Publicités

Façonnage du profil de manche de basse (shaping the bass neck profile)

Le profil d’un manche est très personnel pour un musicien et les manches d’instruments de production se ressemblent souvent. Dans le cas d’un instrument sur mesure, le profil du manche est façonné à la main et il peut être personnalisé.

Pour ma part, j’aime beaucoup le profil de manche d’une vielle Gibson J-45 qui rappelle un manche en U de Fender, plutôt que le manche en C sur la plupart des basses. Je me suis donc basé sur les empruntes de manches que j’ai réalisées sur une J-45 1951.

Le manche étant plat, il faut l’amincir et choisir son épaisseur finale à la première et à la douzième frette. Ce manche mesure .850″ à la première et .975 à la douzième.
Voici le gabarit pour cette mise en épaisseur.

20120904-224135.jpg
Deux railles de pin rectifiées au millième fixées sur une base de maçonite. Le manche est maintenu sous serres anglé par des shimes de maçonite.

20120904-224344.jpg

20120904-224501.jpg
Les raccords de la tête et du talon doivent être tracés pour ne pas dépasser avec la toupie.

Une fois que l’épaisseur est la bonne, le façonnage du profil de manche peut commencer. Il faut chanfreiner les coins pour que la forme soit symétrique.

20120904-224632.jpg
Deux traits de trusquin détermineront la largeur de mon premier chanfrein.

20120904-225053.jpg
Les chanfreins deviendront peu à peu plus nombreux et de largeur régulière, on ajuste la forme en laissant le manche plus carré (un manche en D ou en U) ou en en enlevant plus comme pour faire un triangle (un manche en V).

20120904-225706.jpg
En comparant avec des empruntes de manche ou simplement au feeling, on sait quand vient le temps de râper les arrêtes et d’arrondir au sablé.